RSS 2.0 twitter google facebook youtube
Vous êtes ici : Accueil » Activités » SALON INTERNATIONAL DE LA COOPERATION POUR LE DEVELOPPEMENT (SICOD) : Une (...)

SALON INTERNATIONAL DE LA COOPERATION POUR LE DEVELOPPEMENT (SICOD) : Une immense réussite

D 12 décembre 2018     H 15:58     C 0 messages


Placé sur le thème « quelles stratégies de communication pour une meilleure visibilité des actions de la coopération au Burkina Faso, dans un contexte de menaces sécuritaires ? », le SICOD est né de la volonté des journalistes et communicateurs de susciter un changement notable dans les stratégies de communication sur les actions de coopération pour le développement au Burkina Faso. Il a pour objectif de contribuer par la communication à la visibilité, la bonne gouvernance et à la gestion participative des actions de coopération pour le développement.
Pour cette 1ère édition, le SICOD est placé sous la Présidence de Monsieur Simon COMPAORE, Ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso et a connu la présence effective de Madame la Représentante résidente du Système des Nations Unies au Burkina Faso, Metsi Makheta, Présidente de la TROÏKA des Partenaires Technique et Financiers du Burkina Faso et du Ministre de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles, Dr Smaïla OUEDRAOGO.

Pour le Dr Smaïla OUEDRAOGO, parrain de la 1ère édition, le peuple burkinabè doit s’unir et demeurer main dans la main afin de lutter contre le terrorisme au Burkina Faso et dans l’Afrique subsaharienne en général. La promotion de la coopération et le développement est une priorité du gouvernement burkinabè qui l’a inscrit comme un des piliers du Plan National de Développement Économique et Social. C’est pourquoi il a rassuré les initiateurs du SICOD du soutien des autorités du pays.
Du 06 au 10 décembre 2018, le SICOD avait au programme :
- des ateliers de réflexion et de partages d’expériences sur les actions de coopération ;
- la formation des acteurs de mise en œuvre de la coopération ;
- une caravane de presse ; ;
- la nuit de la coopération pour le développement.
La toute première communication portant sur le thème générale a été livré par Pr Serge Théophile BALIMA au CBC sur le thème :« Quelles stratégies de communication pour une meilleure visibilité des actions de la Coopération au Burkina Faso dans un contexte de menaces sécuritaires » A la suite du Pr, une Communication sur le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) a été présenté par Monsieur Alain SIRI, Secrétaire Permanent dudit plan sous le thème : « Mise en œuvre du Plan National de Développement Économique et social ( PNDES) : contribution de la Coopération décentralisée. Il y a eu également un dîner de presse avec le Ministre de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelles, Dr Smaïla OUEDRAOGO et l’Ambassadeur de la France, Monsieur Xavier Laperve de Cabanes. Ce dîner a été une occasion d’échanger sur la mise en œuvre du projet Youthconnekt au Burkina Faso.
En rappel Youthconnect est une plateforme de mise en commun des initiatives de promotion de la jeunesse. C’est une initiative rwandaise, adoptée par les chefs d’État de l’union Africaine et l’ensemble des partenaires techniques et financiers, avec à leur tête le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ; mettant fin aux activités du premier jour. Au deuxième jour, Monsieur le Ministre d’État auprès de la Présidence du Faso, Simon COMPAORE a donné une communication sur le thème « la Coopération décentralisée au Burkina Faso, partage d’expériences d’un ancien élu : exemple du Ministre d’État, Simon COMPAORE » à l’hôtel Pacific de Ouagadougou. A la suite du Ministre d’Etat, le Docteur Mahamoudou OUEDRAOGO a animé une communication sur le thème « la genèse du terrorisme au sahel, quelle thérapie pour l’avenir, quelle méthode pour une résilience à l’insécurité du type terroriste » et Madame Kadidatou OUATTARA/SOME, Directrice de la Coopération décentralisée termine les communications du jour sur le thème « État des lieux et perspectives de la Coopération décentralisée » à l’hôtel Pacific de Ouagadougou.
Au troisième jour, nous avons eu plusieurs communications. Monsieur Sylvestre TIEMTORE, coordinateur national du SPONG a donné une communication sur le thème « l’avenir des Organisations Non Gouvernementales(ONG) en Afrique de l’Ouest, critiques, initiatives et innovations » le samedi 08 décembre 2018 à la DGCOOP.
En rappel, cette communication intervient dans un contexte où les Organisations Non Gouvernementales se retrouvent face à une multitude de défis comme le terrorisme, la rareté des financements mais surtout la spécialisation des ONG dans des domaines bien précis. Alors, quels sont les enjeux des ONG, quelles devraient être leurs priorités, et quelles alternatives pour une meilleure avancée des ONG ? Ce sont autant de questions sur lesquelles M. TIEMTORE s’entretient avec son auditoire.
Mais avant l’entame de la communication de la Direction Générale de la Coopération (DGCOOP), Monsieur le Directeur Général de la Coopération, Sébastien KAFANDO a félicité les organisateurs pour la tenue de ce Salon. Les communications de la DGCOOP ont porté entre autres sur « l’intervention des ONG au Burkina : menaces ou opportunités » ; « l’efficacité de l’aide au Burkina Faso » ; « l’apport de l’aide bilatérale et multilatérale pour le Développement du Burkina Faso ».
Le mode d’intervention des ONG, leurs approches, la contribution des fonds de financement. Toutes ses trois (03) communications ont été présentés par les techniciens de la DGCOOP.
Monsieur Christian BERSET, Président de la Fédération des ONG Suisse Burkin Amis a animé une communication relative au thème du SICOD et plus précisément « ONG Suisse et défis de développement au Burkina Faso ».
Selon le Communicateur, il Ya plus de 70 ONG Suisse sur le sol Burkinabé qui œuvrent dans plusieurs domaines tels que éducation, santé, eau, énergie, promotion sociale. Ces domaines d’intervention sont en accord avec les objectifs de développement durables (ODD) et aussi le Plan national de développement économique et social (PNDES). Les apports positifs, les difficultés auxquelles font face les ONG suisses en général et en particulier celles faisant partie de l’amical burkin amis, voilà autant de point que Christian BERSET a abordé tout au long de sa présentation.
Au quatrième jour, il y a eu une caravane de presse dans la commune de Komsilga ou les organisations ont invité les partenaires dans le domaine de coopération a visité les actions de coopération dans ladite commune, ses bienfaits et l’intérêt qu’elle apporte à la commune en particulier et en générale le Burkina Faso.
La clôture du SICOD a été marqué par une nuit de coopération réunissant les partenaires en matière de Coopération tels que Monsieur Thierry BARBE, chef de Coopération, Chef d’unité de l’Union Européenne au Burkina Faso, la délégation suisse et des personnalités burkinabè. A l’issu de cette cérémonie de clôture, les partenaires ont encouragé les organisateurs pour l’initiative et ont promus de rester fidèle à la nation burkinabè en matière de coopération quel qu’en soit les moments. C’est ensemble qu’on peut lutter contre le terrorisme au Burkina et partout dans le monde et se développer selon le premier responsable du Salon, Monsieur Jean Victor Ouédraogo. La nuit de la coopération a été l’occasion pour IJACOD de lancer le journal « COOP INFO », qui désormais traitera les informations sur la coopération et le développement. Le Secrétaire exécutif de IJACOD par ailleurs, président du comité d’organisations du SICOD, a également remercié les autorités du pays pour leur sens de compréhension, leur accompagnement par rapport à la tenue de ce salon et à sa réussite. Il a en outre remercié la population burkinabè pour leur forte mobilisation et leur contribution à la réussite du salon. Tout en remerciant les amis de Coopération venue de l’extérieur, il a témoigné sa vive reconnaissance à l’endroit de ses paires journalistes et communicateurs du Burkina et de l’extérieur.

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message

Nos Partenaires